Warning: Older browsers may experience problems with parts of this site.


Montréal, le 25 octobre 2016 –Plusieurs centaines de membres du Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) manifestent aujourd’hui au centre-ville de Montréal, devant les bureaux de Travaux publics et services gouvernementaux Canada. Ils somment le gouvernement de régler, une fois pour toutes, les problèmes qui affluent depuis la centralisation des services de paye en 2014 et qui ont explosé au cours des derniers mois, avec l’implantation du logiciel appelé Phénix.

« Nous travaillons avec les plus dangereux criminels du pays. Nous veillons, au quotidien, à la sécurité des Canadiennes et des Canadiens. Notre travail, nous le faisons à 100 %, payez-nous 100 % de ce qui nous est dû. Voilà ce que nous sommes venus dire au gouvernement », a lancé Jason Godin, président national d’UCCO-SACC-CSN.

Comme des dizaines de milliers d’autres employé-es de la fonction publique canadienne, de nombreux membres d’UCCO-SACC-CSN sont victimes des ratés du nouveau système Phénix. Les problèmes sont multiples : employé-es privés de paye, report de l’émission des relevés d’emploi empêchant l’obtention de prestations diverses, non-versement de primes ou d’indemnités, erreurs d’échelon, taux d’imposition erroné, etc. « Seulement pour la région du Québec, les problèmes touchent plus d’une centaine d’agentes et agents correctionnels. Certains d’entre eux subissent ces problèmes depuis plus de six mois, ce qui génère non seulement des difficultés financières, mais aussi un stress important. Ils sont exaspérés, au bout du rouleau », a ajouté Frédérick Lebeau, président de la région du Québec pour UCCO-SACC-CSN.

La pression mise par UCCO-SACC-CSN et les autres syndicats de la fonction publique au cours des derniers mois a forcé le gouvernement à ouvrir un bureau satellite à Gatineau et à engager 100 personnes supplémentaires pour y travailler. Mais, pour l’instant, les résultats ne sont pas au rendez-vous et les problèmes subsistent. Le ministère en charge du Centre des services de paye s’était engagé cet été à ce que tous les problèmes soient réglés au 31 octobre, mais il a dû revenir sur sa promesse il y a quelques jours. Pour Frédérick Lebeau, il n’y a rien de surprenant à cette volte-face : « La date du 31 octobre, ça ressemblait plutôt à une mascarade d’Halloween… Actuellement,  pour chaque cas qui se règle, un autre problème apparaît. Chaque semaine, nous avons de nouveaux membres qui nous arrivent avec des payes incomplètes. Nous en avons assez des excuses ! C’est le gâchis du gouvernement, il doit le régler. »

Une première manifestation des agentes et agents correctionnels pour dénoncer les problèmes du système Phénix s’est tenue au Nouveau-Brunswick le 18 août dernier. Aujourd’hui, en plus du rassemblement de Montréal, les membres d’UCCO-SACC-CSN manifestent aussi à Prince Albert, en Saskatchewan. « Nous sommes unis dans cette lutte pour recevoir ce qui nous est dû. Nous ne lâcherons pas tant que tous les problèmes de paye ne seront pas résolus », a conclu M. Godin.

À propos
Le Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) rassemble plus de 7400 membres, répartis dans cinq grandes régions du Canada : la Colombie-Britannique, les Prairies, l’Ontario, le Québec et l’Atlantique. UCCO-SACC-CSN représente les titres d’emploi de CX1 et CX2 dans 49 établissements fédéraux.

Pour renseignements :
Katerine Desgroseilliers
Conseillère aux communications – CSN
katerine.desgroseilliers@csn.qc.ca
514 265-4250

Montreal, October 25, 2016 – More than 300 members of the Union of Canadian Correctional Officers (UCCO-SACC-CSN) are demonstrating today in front of Public Works and Government Services Canada offices in downtown Montreal. They are calling on the government to once and for all resolve issues that began after payroll services were centralized in 2014, problems that have exploded in recent months following implementation of the Phoenix payroll program.

“We work with the most dangerous criminals in the country. We work every day to ensure the safety of Canadians. We give our job 100%, so pay us 100% of what we are owed. This is what we are here to tell the government,” stated UCCO-SACC-CSN National President Jason Godin.

Along with tens of thousands of other Canadian public sector employees, many UCCO-SACC-CSN members have fallen victim to the new Phoenix system. There is a myriad of problems:  employees deprived of their pay, reports of employment records not being issued that prevent various benefits from being dispensed, non-payment of bonuses or allowances, pay grade errors, wrong tax rate, etc. “In the Quebec region alone, more than 100 correctional officers are affected. Some have been experiencing problems for more than six months, which has not only resulted in financial difficulties, but also in an incredible amount of stress. They are frustrated and fed up,” added UCCO-SACC-CSN Quebec Regional President Frédérick Lebeau.

Pressure exerted by UCCO-SACC-CSN and other public sector unions in recent months forced the government to open a satellite office in Gatineau and hire 100 additional staff to work there. Results are not yet forthcoming and problems still persist. The minister in charge of the payroll service centre committed to resolving all problems by October 31, but had to go back on her promise a few days ago. For Frédérick Lebeau, this about-face is not surprising, “The October 31 date is more like a Halloween trick than a treat… Currently, for every case that is resolved, another problem springs up. More members come forward every week with incomplete pay. We have heard enough excuses! This is the government’s mess, now clean it up!”

The first demonstration by correctional officers denouncing problems with the Phoenix payroll system took place in New Brunswick on August 18. Besides the gathering in Montreal today, UCCO-SACC-CSN members are also demonstrating in Prince Albert, Saskatchewan. “We are united in this struggle to receive what we are owed. We will not give up until all these payroll issues are resolved,” concluded Mr. Godin.

About the union
The Union of Canadian correctional officers (UCCO-SACC-CSN) represents more than 7400 members, spread over the five major regions of Canada: British Colombia, the Prairies, Ontario, Québec and Atlantic. UCCO-SACC-CSN represents the CX1 and CX2 job titles in 49 federal institutions.

For further information:
Katerine Desgroseilliers
Communication Advisor – CSN
514 265-4250

2016-10-25-tract-phenix-franco
» «