Warning: Older browsers may experience problems with parts of this site.

GLACE BAY (N.‑É.) – Rodger Cuzner, porte‑parole libéral en matière de travail, s’est dit très déçu que le projet de loi antisyndical C‑377 ait été adopté par la majorité conservatrice au Sénat aujourd’hui.

« Machiavel serait fier des conservateurs de Harper. Le projet de loi C‑377 est un exemple parmi tant d’autres des bassesses que le gouvernement est prêt à faire pour contourner les règles du Parlement et faire fi des principes d’équité, si persuadé qu’est Harper que la fin justifie les moyens », déclare Cuzner.

Les sénateurs conservateurs ont utilisé leur majorité au Sénat aujourd’hui pour faire adopter le projet de loi C‑377, qui porte sur la transparence des syndicats. Ils ont réussi à précipiter la tenue du vote final après avoir passé outre la décision de leur propre Président pour contourner les règles et parvenir à leur fin. « Lorsque les conservateurs de Harper ne peuvent gagner en respectant les règles, ils créent leurs propres règles, affirme Cuzner.

Ce projet de loi mal conçu et fondamentalement boiteux impose aux syndicats et à leurs membres ainsi qu’à d’autres organisations qui font affaire avec les syndicats des exigences de divulgation injustifiées et sans précédent. Selon les constitutionnalistes, le projet de loi est non constitutionnel; selon les spécialistes de la protection des renseignements personnels, il viole le droit à la vie privée de millions de Canadiens. Sept provinces s’y opposent.

Le Parti libéral croit que le projet de loi C‑377 est une mesure législative purement idéologique et très partisane qui ne sert aucun intérêt public concret ni aucun objectif stratégique nécessaire – mais qu’il ne vise qu’à diminuer et à affaiblir le mouvement syndical au Canada.

Le Parti libéral est en faveur de lois du travail justes et équilibrées et a déjà promis d’annuler le projet de loi C‑377 et le projet de loi C‑525, une autre mesure législative antisyndicale s’il forme le prochain gouvernement.

« Le projet de loi C-377 instrumentalise les principes de reddition de comptes et de transparence pour attaquer le mouvement syndical canadien et lui imposer des mesures punitives, violant du même coup le droit à la vie privée de millions de Canadiens », s’insurge Cuzner.

-30-

 

Renseignements :
Joël Bowen, Adjoint législatif
Rodger Cuzner, député de Cape Breton—Canso
Téléphone : 613-992-6756
Courriel : rodger.cuzner.a1@parl.gc.ca

» «