Warning: Older browsers may experience problems with parts of this site.

Aujourd’hui, Jason Godin, président national, a pris la parole au nom d’UCCO-SACC-CSN devant le Comité sénatorial qui étudie les droits des détenu-es dans le système correctionnel.

Dans son témoignage, Jason a souligné l’importance de conserver l’isolement préventif, un outil essentiel pour la gestion de la population carcérale. L’élimination complète de l’isolement se révélerait extrêmement perturbatrice et dangereuse pour notre environnement de travail. De plus, la croissance du nombre de détenus souffrant de graves problèmes de santé mentale, en particulier dans la population de femmes en détention, a des répercussions sur les activités quotidiennes de nos établissements et s’avère un poids lourd à porter pour les agentes et agents correctionnels.

Sur cette problématique précise, Jason a réaffirmé l’importance de créer une unité spéciale pour le traitement et la gestion de ces détenues à risque élevé, ce que nous demandons depuis 2005. Aussi, le syndicat a rappelé la nécessité de pourvoir les détenu-es d’un accès à des soins de santé 24/7, tel que recommandé par l’enquête Ashley Smith.

Le Comité a exprimé un vif intérêt pour l’incidence croissante du TSPT chez nos membres et a demandé des éclaircissements sur les ressources disponibles pour aider les membres souffrant de traumatismes liés au stress occupationnel. Notre président national a informé le comité que les choses progressent positivement, tout en réaffirmant la nécessité de consacrer davantage de ressources à cet enjeu particulier.

En terminant, le Comité a reconnu le « dur travail » des agentes et agents correctionnels et nous a remercié, tous, pour ce que nous faisons au quotidien au sein de nos établissements.

Pour lire le témoignage de Jason cliquez ici. (Désolé Anglais seulement)

Pour regarder l’audience du Comité sénatorial, cliquez ici (Désole Anglais seulement)

» «