Warning: Older browsers may experience problems with parts of this site.

Les agentes et les agents correctionnels manifestent près du chalet de Tony Clement

Port Sydney, Ontario, le 26 août 2014 — Plus de 100 agents correctionnels et leurs familles se sont réunis aujourd’hui lors d’une fête à la plage de Port Sydney, près du chalet du président du Conseil du Trésor, afin de protester contre les changements unilatéraux dans les dispositions sur les congés de maladie au sein de leur convention collective.

Le gouvernement fédéral a décidé d’éliminer une banque de 200 heures de congé de maladie spécifiquement négociée par les agents correctionnels dont la dangereuse profession affiche un taux élevé de blessures et de maladies.

« Monsieur Clement prétend qu’il protège les contribuables, mais le directeur du budget parlementaire a démontré que les congés de maladie des fonctionnaires ont un impact négligeable sur l’état des finances fédérales, a commenté Kevin Grabowsky, président national du Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN).

“Ce sont les agents correctionnels et leurs familles qui en subiront les vrais impacts : les gens pourraient être obligés de travailler lorsqu’ils sont blessés, malades ou atteints du syndrome du stress post-traumatique.”

Dans le même ordre d’idée, les politiques mises en place par les conservateurs font en sorte que les pénitenciers sont surpeuplés, et que la violence entre détenus et contre le personnel correctionnel ne fait qu’augmenter.

“En faisant de la petite politique, les conservateurs jouent avec nos vies. Nous espérons que les Canadiennes et les Canadiens s’en souviendront lorsqu’ils seront appelés aux urnes l’année prochaine”, a dit monsieur Grabowsky, qui a également dénoncé l’intention évidente du Parti conservateur de baser leur campagne électorale sur des attaques contre les fonctionnaires fédéraux.

Le président régional de l’Ontario d’UCCO-SACC-CSN, Rob Finucan, a observé que l’établissement Beaver Creek, un pénitencier mixte de sécurité minimum et moyenne, est situé dans la circonscription de Tony Clement. Selon monsieur Finucan, les membres et leurs familles déploieront de grands efforts pour rappeler aux électeurs de Parry Sound – Muskoka que leur député n’a pas appuyé les agents correctionnels qui protègent les résidents au risque de leurs propres vies.

“Les hommes et les femmes qui travaillent à Beaver Creek méritent un député qui agit dans leur intérêt, non pas un député qui contribue à rendre leur emploi plus dangereux pour ensuite leur enlever leurs congés de maladie sans aucune forme de négociation, a dit monsieur Finucan. Nos membres et leurs familles n’oublieront pas.”

» «