Union of Canadian Correctional Officers
Syndicat des Agents Correctionnels du Canada
Confédération des Syndicats Nationaux

National Headquarters Canada
Confédération des Syndicats Nationaux
1601 Avenue De Lorimier
Montréal, Quebec
H2K 4M5

Canada Tele Number: (514) 598 2263
Toll Free #: 1 (866) 229 5566
Fax #: (514) 598 2493

Headline News

Current Events, Headline News, and Media

Latest Video and Updates

Recent Video in the news

Current Articles

Local, National, and International Events

Enquête du coroner sur la mort d’Ashley Smith – Le syndicat des agents correctionnels milite pour la construction d’unités sécuritaires pour les détenues représentant un risque élevé

MONTRÉAL, le 19 mai /CNW Telbec/ – La preuve présentée cette semaine lors de l’enquête du coroner de l’Ontario sur la mort de la détenue Ashley Smith, sentenciée au fédéral, vient confirmer au Syndicat des agents correctionnels du Canada sa théorie à l’effet qu’elle serait peut-être encore en vie si le Service correctionnel du Canada avait pris en considération sa proposition de construire des unités spécialisées pour les détenues à risque élevé.

Depuis 2005, le syndicat a milité pour la création d’une unité spécialisée qui pourrait héberger de façon plus sécuritaire et plus humaine les détenues présentant un risque pour elles-mêmes et pour les autres.

« Lors de son passage dans le système carcéral fédéral, Ashley Smith a passé presque tout son temps dans une cellule de ségrégation, où elle n’avait aucun genre de stimulation », note Pierre Mallette, président national d’UCCO-SACC-CSN. « Comme les autres délinquantes dans le système, elle n’avait pas accès aux programmes et ne pouvait pas travailler. Ses interactions consistaient à parler au travers de la fente prévue pour la nourriture avec d’autres détenues dangereuses des unités de ségrégation qu’elle a visitée dans les établissements au travers du Canada. »

Selon la proposition du syndicat, une unité spéciale pour les femmes permettrait aux femmes de participer en plus grand nombre aux programmes et aux activités, afin de permettre aisément et de façon sécuritaire l’intégration des détenues à risque élevé au sein de la population carcérale générale.

Ce n’est qu’après la mort d’Ashley Smith que le SCC a accepté de mettre sur pied, en 2008, un comité mixte, composé du syndicat et de l’employeur, pour étudier cette proposition. Cependant, plus de trois ans plus tard, les détenues à risque élevé sont toujours confinées pendant des mois, voir des années dans des cellules de ségrégation.

« Cette situation est inacceptable », dit M. Mallette. « C’est une question de temps avant d’avoir un autre cas Ashley Smith. Le Service correctionnel doit agir dans ce dossier. »

Des agents en danger 

M. Mallette mentionne que le syndicat est également inquiet de la décision que la cour a prise cette semaine concernant la divulgation des vidéos des incidents ayant eu lieu dans l’établissement, sans prendre soin de masquer les visages du personnel correctionnel. Il invite les médias à être vigilants dans la diffusion de ces extraits vidéo ou des photos tirées de ces vidéos.

Même si le Syndicat des agents correctionnels du Canada a toujours cru que la vérité devait être dite lors de la saga Ashley Smith et est d’accord avec la divulgation de ces bandes-vidéo, identifier le personnel correctionnel comporte des risques pour ces hommes et ces femmes.

« Ces vidéos montrent que nos membres ont fait leur travail avec courage et compassion, » dit M. Mallette. « Malgré les attaques répétées dont ils ont été l’objet de la part de cette détenue et l’incohérence dans les directives des gestionnaires du SCC lorsqu’il s’agissait d’Ashley Smith, les agents correctionnels lui ont sauvé la vie de manière presque quotidienne lors de ses 11 mois d’incarcération dans le système fédéral. »

M. Mallette a rappelé que le SCC a implanté un politique interdisant aux agents correctionnels d’entrer dans la cellule d’Ashley Smith pour lui retirer les ligatures qu’elle avait autour du cou lors de ses séances presque quotidiennes d’étranglement, jusqu’au moment où ils voyaient qu’elle ne respirait plus – ce qui est presque impossible pour du personnel n’ayant pas de formation médicale et qui est obligé d’écouter la respiration de la détenue au travers de la fente pour la nourriture dans une porte de cellule de ségrégation.

Après la mort de la détenue Smith le 19 octobre 2007, le SCC a congédié trois agents correctionnels, avant qu’ils ne soient blanchis de toute accusation ayant causé la mort au criminel, alors que quatre autres ont été suspendus trois mois sans solde. Le syndicat a réussi à faire annuler tous les congédiements et les suspensions.

National Executive

2017 UCCO SACC CSN National Executive

UCCO SACC CSN

2017 National Executive

Members of the 2017 UCCO SACC CSN Executive Committee

Starting from left to right

Derek Chin, James Bloomfield, Rob Finucan, Gord Robertson, Jason Godin, Eric Thibault, Frédérick Lebeau, Jeff Wilkins,

Membership

Stay up to date with the latest news, articles, and current events in your region


 

Confédération des syndicats nationaux
1601, avenue De LorimierMontréal (Québec) H2K 4M5
1 866 646-7760