Warning: Older browsers may experience problems with parts of this site.

Chers membres,

Il y a dix ans aujourd’hui, le 9 mars 2001, les agentes et agents correctionnels fédéraux ont tenu un vote historique. Vous avez voté en faveur de la création du Syndicat des agents correctionnels du Canada, affilié à la CSN. Cinq jours plus tard, le 13 mars 2001, nous recevions officiellement notre certificat d’accréditation.

Nous sommes devenus un syndicat d’agents correctionnels, un syndicat dirigé par des agents correctionnels, dont la priorité absolue est de défendre les intérêts des agents correctionnels.

C’est pourquoi, 10 ans plus tard, nous voulons célébrer nos réalisations.

En ma qualité de président national, je souhaite que vous preniez un moment cette semaine pour réfléchir à votre appartenance à notre syndicat – et aux défis auxquels nous sommes toujours confrontés à titre d’agents correctionnels.

Dix ans plus tard, il est clair que nous avons beaucoup accompli.

• Nous avons l’une des meilleures conventions collectives parmi les syndicats des agents correctionnels en Amérique du Nord.
• Nous avons réussi à obtenir de nombreux outils qui nous aident à mieux faire notre travail et à nous sentir plus en sécurité.
• Nous sommes régulièrement consultés par l’employeur, le gouvernement et les médias sur les questions qui concernent les services correctionnels.

En bref, cela signifie que nous avons mérité le respect. Le respect pour le travail que nous faisons, les dangers auxquels nous faisons face et l’expérience que nous avons acquise.

Mais il nous reste du travail à faire. Plusieurs d’entre vous n’étaient pas là il y a dix ans, ou même il y a un an. Notre syndicat grandit, et le Service correctionnel change.

Nous devons continuer à travailler pour faire en sorte que les agents correctionnels travaillent dans un environnement qui est aussi sécuritaire, aussi humain et aussi professionnel que possible.

Malheureusement, plusieurs des changements qui sont actuellement apportés dans le Service correctionnel nous inquiètent. Nous aurons une plus importante population de détenus qui purgent des peines plus longues. À titre d’agents correctionnels, nous sommes les premiers à être touchés par cette nouvelle réalité. Nous devons faire en sorte que nos membres soient le plus en sécurité possible.

Nous essayons également de renouveler notre convention collective. Et au cours des mois qui viennent, nous aurons besoin du soutien de tous nos membres pour garantir que nous sommes traités avec respect.

Mais cette semaine, faisons la fête pour nous féliciter de ces belles années en tant que syndicat. Félicitations!

Avec fierté, solidarité, et dignité,

Pierre Mallette
Président national

» «